Robert Boennec, Dijonnais de 60 ans et président de l'association "Stop au ralenti", marche depuis près de deux semaines. Parti de Dijon, direction Paris, il veut rencontrer Emmanuel Macron pour l'alerter sur la dangerosité des moteurs qui tournent au ralenti.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici