L’exposition de rongeurs modèles de la maladie neurodégénérative à de très faibles doses d’un cocktail de pesticides a accéléré la manifestation de marqueurs de la démence. Un effet non observé chez des souris normales.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici