Le régime aurait minimisé les risques pour ne pas gêner la tenue des législatives du 21 février. Le ton a changé depuis qu’une quinzaine de personnes liées au pouvoir ont contracté le virus.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici