Courses italiennes menacées, équipes confinées à Abu Dhabi ou qui ne veulent plus participer aux compétitions : le cyclisme, par son organisation et la proximité avec le public, est fragile face aux épidémies.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici