« Il faudra aller plus loin en réservant des voies aux véhicules propres, aux taxis, à des navettes électriques, aux transports en commun, au covoiturage », avance dans un entretien aux Echos paru ce vendredi la candidate à sa réélection, rappelant que la mairie de Paris travaille déjà sur cette option « sur le périphérique ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici