Ses membres, tirés au sort, planchent depuis octobre sur des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. Les décisions qu’ils retiendront lors de leur dernière session, en avril, doivent servir de base à des « décisions fortes » du gouvernement. Pour Grégoire Fraty, l’un des participants, le travail mené sera un succès s’il débouche sur « un référendum » et si les parlementaires reprennent leurs propositions « sans les dénaturer ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici