Anne Hidalgo claironne que le bilan de la qualité de l’air, lié au repli du trafic automobile, est positif depuis que la gauche dirige la capitale. Mais qu’en est-il vraiment?

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici