Au moment où l’épidémie fait peser des craintes sur les perspectives de la croissance mondiale, en un mois, le cours de l’arabica a fortement progressé contrairement à d’autres matières premières, observe Laurence Girard, journaliste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici