Chloé, Ambroise, Jessica et Emmanuelle (prénoms modifiés) travaillent dans la banque, la finance ou de la grande distribution, au sein d’entreprises en opposition avec leurs valeurs écolos. Membres ou proches du collectif des « Infiltrés », ils racontent leur dilemme.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici