Seule exception, mais de taille, la Bourse de Moscou a ouvert en chute libre de plus de 10 %, conséquence de la fin de l’accord entre l’Arabie saoudite et la Russie. Celui-ci visait à limiter de concert leur production de pétrole.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici