Le consultant en communication observe, dans une tribune au « Monde », que la défiance et le déferlement des réseaux sociaux modifient la notion d’information, passée d’un régime de démocratie d’opinion à celui d’une économie de l’attention.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici