Leur conclusion : plus un écosystème est grand, et plus il va changer lentement, mais de façon disproportionnée et irréversible à échelle de vie humaine.

Cet article La barrière corallienne des Caraïbes pourrait disparaître en 15 ans et la forêt Amazonienne en 50 ans, alerte une nouvelle étude est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici