Le texte signé par le premier ministre japonais, qui concrétise une aspiration ancienne du Parti libéral-démocrate au pouvoir, est critiqué pour le flou des critères de mise en place des mesures d’exception.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici