Editorial. Le président américain a décidé, jeudi 12 mars, d’interdire l’accès aux Etats-Unis pendant un mois aux personnes venant des 26 pays membres de l’espace Schengen, sous prétexte d’empêcher la propagation du coronavirus. Une décision aberrante.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici