En cas d’aggravation de la situation sanitaire, un report du second tour rendrait le premier caduc et obligerait donc les électeurs à revoter pour les deux tours.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici