Sur les marchés gabonais, les vendeuses ont perdu leurs meilleurs clients : des Chinois qui venaient à l’ouverture pour rafler toute leur offre.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici