Le président brésilien d’extrême droite a semé le trouble jusque dans son camp, après avoir serré les mains de ses partisans, quelques jours après avoir été testé négatif.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici