La présidente de la Banque centrale européenne (BCE) a dû « clarifier » ses propos, après avoir laissé entendre, lors d’une conférence de presse jeudi 12 mars, que les tensions financières entre les pays de la zone euro ne sont pas de son ressort.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici