Poissons dans les canaux de Venise, dauphin dans un port de Sardaigne… En parallèle des conséquences sanitaires dramatiques du coronavirus, le confinement permet aux écosystèmes de réinvestir des espaces habituellement surexploités par les hommes.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici