Face à l’inconnu, nous nous sentons comme dépourvus et perdons même notre faculté critique et, par bien des aspects, nous sommes incapables de penser ce qui nous arrive, analyse, dans une tribune au « Monde », le sociologue Bertrand Vidal.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici