Les trois pays les plus touchés, Italie, Espagne et France, ont réduit la liberté de mouvement de leur population, tandis que l’Allemagne temporise encore, au grand dam de certains dirigeants.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici