L’année dernière, la saison estivale a été la plus chaude jamais enregistrée dans l’Arctique. 600 milliards de tonnes de glace ont fondu, voilà qui a permis au niveau de la mer de se lever de 2,2 millimètres en seulement deux mois, affirment les scientifiques.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici