Pour Jean-Philippe Derosier, professeur de droit public à l’université de Lille, il faut organiser de nouvelles élections dans les quelque 4 000 communes qui font l’objet d’un second tour.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici