Pierre Rabhi a mené soixante ans de combats écologiques sans avoir emprunté ni le chemin du militantisme ni celui de la politique traditionnelle et partisane. Il définit ce qu’il appelle l’insurrection des consciences et pose la question de l’engagement et de la responsabilité de chacun.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici