La mesure vise à limiter les risques de contagion de coronavirus chez les quelque 8 000 détenus bénéficiant d’aménagements de peine.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici