Le juriste Christophe Alonso précise, dans une tribune au « Monde », dans quelles conditions les professionnels peuvent exercer leur « droit de retrait » dans le contexte d’une épidémie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici