Séoul a appris d’erreurs passées, notamment du SRAS en 2003 et du MERS en 2015, et lancé tôt la production industrielle de kits de dépistage.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici