Alors que 60 % des détenus sont plusieurs par cellule, le risque d’une épidémie derrière les barreaux amène les juges et le gouvernement à prendre des mesures inédites.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici