Maryline Gygax Généro, directrice du service de santé des armées, assure que les capacités de ses hôpitaux « ne sont pas saturées ». « Nous sommes en train de monter en puissance pour les lits dédiés », affirme-t-elle dans une interview au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici