Souvent submergés par les demandes, plusieurs Etats membres de l’Union européenne limitent les tests aux personnels soignants et aux cas les plus graves. D’autres ont changé de stratégie en cours de route.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici