Cet article est rédigé en partenariat avec le blog « Les Sens du Son »

Le Son Du Jour #388

Aurelio

Nafagua



Aurelio martinezAujourd’hui direction la côte Atlantique du Honduras pour découvrir la culture Garífuna à travers le chant de Aurelio Martinez.

Les Garífuna sont issus d’un métissage unique entre les amérindiens qui occupaient certaines îles des Petites Antilles avant l’arrivée de Christophe Colomb et les esclaves africains fuyant les plantations alentours. Egalement connus sous le nom de Caraïbes Noirs, ils représentent l’une des fusions les plus singulières entre groupes africains et cultures indigènes de l’Amérique Latine.

La musique est centrale pour cette ethnie. Elle joue un rôle fondamental dans la construction des représentations du monde, agissant comme un terreau dans lequel s’enracinent les croyances, les joies et les peines de tout un peuple.

Le système musical traditionnel témoigne de ces héritages africain et amérindien. Malgré les bouleversements et pressions résultant de nombreux exodes forcés ainsi que le processus de modernisation et d’émigration qui menace les bases de leur culture et de leur identité ethnique, les Garífuna sont parvenus à garder vivantes leur musique et leur religion au sein d’une réalité politique et économique souvent instable. A travers elles il est encore possible de recueillir la partie la plus « authentique » de leur culture.

Aurelio Martinez est l’un des principaux représentants de la culture Garífuna dans le monde. Œuvrant inlassablement pour sa défense il a, depuis de nombreuses années, tenté de protéger cette perle inconnue, la nacrant de sa voix et de son jeu de guitare. Il naît entouré d’une famille de musiciens sur la côte Atlantique, dans le petit village de Plaplaya au Honduras. Son père est un troubadour chantant et improvisant des morceaux de Paranda, genre musical mêlant les rythmes traditionnels Garífuna aux sonorités latines. Très jeune il devient excellent percussionniste grâce notamment à l’influence de ses oncles et de son grand-père. Sa mère lui enseigne l’art du chant et de la composition. Dès l’age de quatorze an il est déjà largement respecté pour ses talents de musicien.

C’est à la fin des années 1980 qu’Aurelio décide de monter son premier groupe Lita Ariran qui devient rapidement l’un des groupes les plus demandés au monde dans le champ des danses et musiques traditionnelles Garífuna. 

En 1997, sa rencontre avec le chanteur Andy Palacio originaire du Belize donne un nouveau tournant à sa carrière. Une puissante détermination pour la défense et la promotion d’une culture musicale commune leur permet de se lier d’amitié. C’est à cette occasion que l’artiste fait la connaissance de Ivan Duran, producteur passionné et fondateur du label musical Stonetree Records.

C’est sur ce label que sort en 2014 l’album Landini sur lequel apparaît cet excellent titre Nafagua.

Au delà de ses activités musicales Aurelio Martinez est également impliqué politiquement. Il entrera au Congrès National du Honduras. C’est le premier député Garífuna de son département à assumer ce rôle dans l’histoire du pays.


Les playlists du blog sont disponibles sur

         spotify-logo2        deezer         Soundsgood_Logo_Inline_Light_Bicolor

Retrouvez « Le Son du Jour » directement sur le blog « Les Sens Du Son« 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici