Cette profession, féminine à 90 %, fait partie de celles où le travail n’a pas cessé depuis le début de l’épidémie. La plupart des « hôtesses de caisse » sont en effet obligées de rester fidèles au poste, malgré la peur d’être exposées au virus.

 

Lire l’article

 

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici