INTERVIEW – «Seules les personnes qui ont une chance raisonnable d’être guéries sont prises en charge», explique le Pr Michel Hasselmann, spécialiste en réanimation médicale à Strasbourg.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici