Devenu ministre le 16 février en pleine épidémie due au Covid-19, le neurologue de 39 ans, député de l’Isère depuis 2012, doit affronter les critiques sur les défaillances françaises.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici