Si les chalutiers ont légalement le droit de se rendre en mer, ce qui pose véritablement problème ici, c’est l’injustice du « deux poids – deux mesures » appliqués dans le secteur de la pêche, et exacerbés par la crise. Contre 400 tonnes de poisson pêchées par jour pour un chalutier, un bateau artisan a une capacité maximale moyenne de 200kgs par jour.

Cet article Des chalutiers géants pillent le Golfe de Gascogne alors que les pêcheurs artisans sont bloqués par la crise du coronavirus est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici