Loin de nuire aux rendements agricoles, réduire l’utilisation des pesticides et engrais chimiques de seulement 30% pourrait même permettre aux cultivateurs d’augmenter leurs revenus… tout en faisant revenir les oiseaux dans les champs. C’est ce que montre une expérience menée dans les Deux-Sèvres, qu’a suivie « Pièces à conviction ».

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici