La charge virale est énorme dans le nez des patients au début de la contamination, avant de s’effondrer les jours suivants.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici