Dans ce bâtiment de quatre étages du centre-ville de Montpellier, plusieurs familles s’adaptent tant bien que mal aux mesures de confinement. Lectures, activités physiques improvisées, discussions entre balcons, grandes résolutions… Chacun échappe comme il peut au climat anxiogène. Et, peu à peu, une solidarité inédite se met en place.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici