De nombreuses personnes ayant participé à la tenue du scrutin du 15 mars ont, depuis, développé des symptômes. Beaucoup ne comprennent pas que les élections n’aient pas été annulées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici