Ce verdict constitue un précédent dans la protection des espaces naturels de notre pays. Car le tribunal de Marseille « a validé la méthode spécialement créée pour estimer le préjudice porté à un environnement protégé ».

Cet article Inédit : quatre braconniers marseillais condamnés à verser 385 000 euros de dommages et intérêts pour « préjudice écologique » est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici