Femmes de ménage, caissières, ouvriers journaliers… la main-d’œuvre des quartiers populaires est lourdement impactée par la fermeture des commerces et les restrictions de mouvement.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici