Alors que les Français sont confinés depuis plus d'une semaine en raison de l'épidémie de coronavirus, la baisse de l'activité humaine améliore la qualité de l'air et ravit la faune sauvage. Mais ces effets ne seraient pas durables selon des représentants du monde scientifique.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici