Un décret publié vendredi repousse de quatre ans la mise en service maximale du réacteur de troisième génération, dont le chantier a commencé en 2007.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici