La correspondante du « Guardian » a été sanctionnée par Le Caire pour avoir dévoilé des chiffres de contamination possible bien plus élevés que les chiffres officiels.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici