D'après les premiers résultats d'ATMO Grand Est, une amélioration importante de la qualité de l'air se dessine depuis le début du confinement grâce à la baisse du trafic routier, mais pour autant, la région a connu un épisode de pollution aux particules fines.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici