Le président Buhari a pris les habitants de Lagos et d’Abuja de court en annonçant une interdiction de « tout mouvement » pendant au moins quatorze jours.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici