La Fédération nationale bovine demande au ministre de l’agriculture d’« instaurer, pendant toute la période d’état d’urgence sanitaire, un prix minimal payé aux éleveurs à hauteur de leur coût de production ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici