Consultations reportées, hospitalisations déprogrammées, interventions annulées… Les demandes de patients infectés ont pris le dessus sur tout le reste. Avec le risque d’aboutir à un drame.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici