Les régimes algérien, égyptien et turc s’efforcent  de contrôler l’information pour minimiser  le bilan de la pandémie, au risque d’alimenter encore la défiance de leur population.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici