Les établissements du privé sont restés relativement peu sollicités face à l’épidémie due au coronavirus. Une situation qui ne devrait pas durer, selon le président de la Fédération de l’hospitalisation privée, Lamine Gharbi.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici